Le paradoxe de la recherche sur projet, entre surcharge communicationnelle et silence cognitif

Anne PIPONNIER

Abstract


Résumé: La recherche financée sur projet est aujourd’hui un cadre d’action commun à l’ensemble des disciplines et des secteurs de la recherche. Cette nouvelle configuration de l’activité scientifique place les acteurs dans une situation paradoxale : à l’injonction à communiquer plus et mieux sur la recherche dans un espace public qui s’élargit, fait face un relatif silence des acteurs individuels comme institutionnels sur ces conditions nouvelles de production de la science. Plus qu’une opposition entre ces deux plans de la pratique, ce papier souhaite à l’inverse montrer comment la recherche sur projet articule secret et publicité et réinterprète ainsi le jeu de clair-obscur de la communication scientifique.

Mots-clés: projet, normes, contrat, pratiques de recherche, publicisation

***

Abstract: Funded Research by project is a common frame for scientific communities and institutions today. Scientific project management set up actors in a new double bind: to contribute to a large scale dissemination of scientific process and results on one hand, and to pay attention not too much divulgate the conditions of its activity, on the other hand. These two opposite directions of practices are a specific sign of the science communication process within projects. It shows a new interpretation of science communication problems in a time of intensive competition.

Keywords: project, standard, contract, research practices, communication process


Full Text: PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


On line ISSN 1775-352X
Paper ISSN 2066-5083

© ESSACHESS

The opinions expressed in the texts published are the author’s own and do not necessarily express the views of ESSACHESS editors. The authors assume all responsibility for the ideas expressed in the published materials.

Les idées et les opinions exprimées dans les textes publiés dans la revue n' engagent pas la responsabilité de l'éditeur. Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que leurs auteurs.