Mobiliser par les sens, pour se comporter en équipe. Massages, messages et passages par le vestiaire au rugby

Damien FEMENIAS, Mickael CAMPO

Abstract


Résumé : Elément de folklore qui donne au rugby une partie de sa saveur, objet de curiosité pour les médias, et plus généralement pour tous ceux qui en sont exclus, le vestiaire d’avant-match constitue un haut-lieu du rugby. Cette contribution décrit ce qui se joue en ce lieu et en ce moment, et montre comment la préparation collective permet, par la mobilisation des sens, de faire équipe. On voit comment la préparation, qui hier se faisait en silence, passe aujourd’hui par une phase d’écoute collective de musique, comment le massage à l’huile camphrée mobilise chaque joueur en profondeur et lui permet de « faire corps » avec le groupe. Toucher le partenaire, s’oindre d’une même odeur permet de s’imprégner du collectif et des exigences de la tâche : la charge symbolique de cette conversion esthétique trouve sa force dans la mobilisation des sens sur laquelle elle se fonde. L’échauffement exprime, en gestes et en paroles, les objectifs et les valeurs du groupe : il s’agit de sentir ensemble pour mieux se sentir ensemble. L’ensemble de l’avant-match se présente finalement comme une médiation ritualisée qui par les sens ajuste et cadre les expériences, régule les affects en focalisant les attentions, et introduit à l’esthétique propre du jeu, tel qu’il se donne à vivre pour le pratiquant. Moment d’expression obligatoire, manifestation « réglée par l’étiquette », le vestiaire constitue du même coup une opportunité pour questionner les implications d’un tel management par les sens, qui fait de l’équipe à la fois un système politique et une constellation affective.

Mots-clés : sport, équipe, rugby, vestiaire, sensible

***

Abstract: Element of folklore which gives rugby some of its flavour, object of curiosity for the medias and more generally for all those that are not accepted in it, the  before the match lockers' room is a Mecca for Rugby. This contribution describes what is at stake inside those walls and shows how, through the mobilization of senses, collective preparation allows teaming up. We can see how the preparation time has moved from a silent moment to a collective sharing time of listening to the same music, or how each player is captured by and becomes one with the group during the camphor oil massage. Touching one's partner, rubbing on the same smell enables the player to connect with the group and with the expectations of the task to come : the symbolic charge of this esthetic transposition finds its energy  in the mobilization of the senses on which it is grounded. The warming up is an expression of the values and goals of the group, trough gesture and words : it is about feeling together in order to better be together as one. All of the before the game activities is but a ritualised mediation, which, through the senses, adjusts and frames experiences, regulates emotions through focusing  and introduces the player to the game's specific esthetics. Compulsory moment of expression, coded time and place, the lockers' room offers thus also an opportunity to question the effects of such a management shaped by our senses and which makes of the team both a political system and a galaxy of emotions.


Keywords : sport, team, rugby, locker’s room, sensitive

 


Full Text: PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


On line ISSN 1775-352X
Paper ISSN 2066-5083

© ESSACHESS

The opinions expressed in the texts published are the author’s own and do not necessarily express the views of ESSACHESS editors. The authors assume all responsibility for the ideas expressed in the published materials.

Les idées et les opinions exprimées dans les textes publiés dans la revue n' engagent pas la responsabilité de l'éditeur. Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que leurs auteurs.