Transversalité des champs et universalité des outils scientifiques? Esquisse d’analyse comparée de communications institutionnelles et organisationnelles en France et en Tunisie

Bertrand CABEDOCHE

Abstract


Résumé : Parce que l’organisation est depuis longtemps considérée comme un système ouvert, sa communication intègre nécessairement des problématiques qui la dépassent. Les principaux enjeux dont elle témoigne renvoient ainsi à des questions également débattues en d’autres lieux. Par exemple, le développement de sites d’entreprises producteurs d’informations sur le mode interactif interpelle la définition des espaces publics, dont, par exemple en communication territoriale, il a déjà été interrogé la dimension symbolique, jusqu’à la réduire au niveau d’une démocratie événementielle. L’interactivité proclamée pose encore la question de l’instrumentalisation de la diversité, affichée par l’entreprise, dont la sociologie pragmatique française a déjà réinscrit de façon critique l’intentionnalité et la référence à la société connectioniste dans le cadre de la Cité par projet. À certains égards convaincantes, s’agissant de l’application d’outils scientifiques déjà testés ailleurs, les analogies laissent cependant ouverte la question de la modélisation, lorsque l’environnement s’affiche parallèlement avec ses caractéristiques culturelles propres, comme dans le cas des sites relevant de la communication d’entreprises en Tunisie, par rapport aux conclusions déjà obtenues relatives à des sites d’information municipale en France.

Mots-clés : système, espace public fragmenté, démocratie événementielle, identité, consensus social

***

Abstract: Because the organization has been, since a long time ago, analyzed as an open system, it necessarily includes communicational problematics which transcend it. Key issues that the organization reflects refers too to issues, ever discussed in other places. For example, the development of interactive corporate sites challenges the definition of public spaces, which has already been questioned for its symbolic dimension, reduced to the level of an event democracy, for example in the case territorial communication. Interactivity proclaimed still raises the question of the exploitation of the diversity displayed by the company, the French pragmatic sociology has already critically debated the intentionality and reference to the connectionist society within the project-based-City. In some ways convincing with regard to the application of scientific tools already tested elsewhere, analogies let open, however, the question of modeling, when the environment is playing along with its own cultural characteristics, as it is in the case of business sites in Tunisia.

Keywords: system, fragmented public sphere, event democracy, identity, social consensus



Full Text: PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


On line ISSN 1775-352X
Paper ISSN 2066-5083

© ESSACHESS

The opinions expressed in the texts published are the author’s own and do not necessarily express the views of ESSACHESS editors. The authors assume all responsibility for the ideas expressed in the published materials.

Les idées et les opinions exprimées dans les textes publiés dans la revue n' engagent pas la responsabilité de l'éditeur. Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que leurs auteurs.