Scenario as a tool for critical thinking : Climate change awareness and denial as a case study

Remo GRAMIGNA, Raili MARLING

Abstract


Abstract: Critical thinking and effective communication are indispensable skills in any professional setting in contemporary globalized and computerized society. The era of globalization and the Internet pose new challenges to education. On the one hand, people have immediate, global, and facilitated access to information. On the other hand, the increasing amount of information inevitably requires one to operate in a selective and analytical way, and to be able to critically evaluate the knowledge and information acquired. These abilities are instrumental in effective decision-making processes and complex problem-solving in the contemporary world. Moreover, critical thinking skills have a direct impact on fostering initiative, autonomy, and leadership. This paper argues for the relevance of scenario theory and practice for critical thinking. Scenario analysis has been used in complex planning domains, cybernetics, business organizations and in vocational education, but we suggest that this approach can also be used more widely in developing critical thinking.  In this article, a scenario refers to a set or collection of projections of future events (Wall, 1983). By allowing the investigation of the ‘what if’ questions, scenarios make interpretations about the future and engage with the domains of the possible, probable and hypothetical. Indeed, scenarios allow us to envision possible futures and alternatives in a hypothetical course of events.Viewed through this perspective, scenarios could be included in the toolkit of critical thinking as self-reflective tools to assess the present. How, then, could imaginary scenarios enhance critical thinking? After an introduction about the concept of scenario, we will test the scenario-based approach to critical thinking in a two-level analysis. We will first analyze the scenarios employed in a corpus about climate change awareness (NASA Global Climate Change and Yale Climate Connections) and climate change denial websites (Watts Up With That and Climate Depot). Thus, we will build on the research by Oreskes & Conway (2010), Dunlap (2013) and others on the communication of contested science. The Internet plays a central role in shaping public perceptions today and hence needs to be discussed seriously as a source of misinformation. We will analyze how scenarios are used by the two competing interest groups. In the second phase of analysis, the results will be used to develop pedagogical advice for using scenarios in teaching critical thinking.

Keywords: scenario, critical thinking, climate change, future, science communication

***

Scénario comme outil pour développer son esprit critique: la sensibilisation au changement climatique et son déni comme étude de cas

Résumé : La pensée critique et la communication efficace sont des compétences indispensables dans tout contexte professionnel de la société contemporaine, mondialisée et informatisée. L'ère de la mondialisation et d'Internet pose de nouveaux défis à l'éducation. D'un côté, les gens ont un accès immédiat, global et facilité à l'information. D'un autre côté, la quantité croissante d'informations oblige inévitablement à opérer de manière sélective et analytique, et à pouvoir évaluer de manière critique les connaissances et informations acquises. Pour un processus de la prise de décisions efficace et pour la résolution de problèmes complexes, ces aptitudes sont essentielles dans le monde contemporain. Par ailleurs, la capacité de réflexion critique a un impact direct sur la promotion de l'initiative, de l'autonomie et du leadership. Cet article plaide pour la pertinence de la théorie des scénarios pour la pensée critique et montre son application dans les analyses. L'analyse de scénarios a été utilisée dans des domaines de planification complexes comme cybernétique, organisation d'entreprises et enseignement professionnel, mais nous suggérons que cette approche puisse également être utilisée plus largement dans le développement de la pensée critique. Dans cet article, scénario fait référence à un ensemble ou à une collection de projections d'événements futurs (Wall, 1983). En faisant considérer les éventualités au moyen des questions « Et si… », les scénarios font des interprétations sur le futur et s'engagent dans les domaines du possible, probable et hypothétique. Les scénarios nous permettent, en effet, d'envisager des futurs possibles et des alternatives dans un cours hypothétique des événements. Vu sous cet angle, les scénarios pourraient être inclus dans la boîte à outils de la pensée critique en tant qu'outils réfléchis pour évaluer le présent. Comment alors les scénarios imaginatifs pourraient-ils améliorer la pensée critique ? Nous testerons l'approche par scénarios pour la pensée critique dans une analyse à deux niveaux. Nous analyserons d'abord les scénarios utilisés dans un corpus de sensibilisation au changement climatique (NASA Global Climate Change et Yale Climate Connections), et les sites Web de déni de changement climatique (Watts Up With That et Climate Depot). Nous nous appuierons ce faisant sur la recherche d'Oreskes & Conway (2010), Dunlap (2013) et d'autres sur la communication de la science contestée. L'Internet jouant aujourd'hui un rôle central dans la formation des perceptions publiques, son apport doit désormais être sérieusement discuté en tant que source de (més)information. Nous analyserons comment les scénarios sont utilisés par les deux groupes d'intérêt concurrents. Les résultats serviront à élaborer des consignes pédagogiques pour l'utilisation de scénarios dans l'enseignement de la pensée critique.

Mots-clés : scénario, pensée critique, changement climatique, avenir, communication scientifique


Full Text: PDF

Refbacks

  • There are currently no refbacks.


On line ISSN 1775-352X
Paper ISSN 2066-5083

© ESSACHESS

The opinions expressed in the texts published are the author’s own and do not necessarily express the views of ESSACHESS editors. The authors assume all responsibility for the ideas expressed in the published materials.

Les idées et les opinions exprimées dans les textes publiés dans la revue n' engagent pas la responsabilité de l'éditeur. Les opinions exprimées dans les articles n'engagent que leurs auteurs.